My Little Paris

 

My Little Paris, c'est sept newsletters de bons plans en tous genres, une box contenant des produits de beauté envoyée chaque mois à des dizaines de milliers d'adeptes, une appli, une centaine de salariés, des nouveaux métiers aux noms originaux : dénicheuses, trieuses d'idées...

 

Mais, My Litte Paris, c’est également une certaine vision de l’entreprise. Pas de vision stratégique de long terme « parce qu’on ne sait pas où on sera dans 3 ans » et que tout change vite dans le monde du digital, pas de long processus de décision et de validation parce  que « c'est mieux vaut essayer vite que réfléchir longtemps ». Mais, c’est une vision particulière du management. "Combien d'échecs as-tu connus cette année?" Si il est rare d'entendre une telle question lors d'un entretien d'évaluation, pour la RH de My Little Paris, c’est un indicateur de performance « Car plus on expérimente, plus on échoue ». Tous les quinze jours, les dirigeants envoient un questionnaire de type baromètre RH pour mesurer l’ambiance sociale. Quelle est ta note de bonheur? As-tu appris quelque chose cette semaine?" 

 

Valeurs et My Little Paris

Originalité, créativité, liberté, entrepreneuriat, responsabilité, toutes ces valeurs sont au cœur de la culture d’entreprise perçue comme le véritable ADN de l’entreprise. Cela se voit tout de suite, les locaux de My Little Paris sont situés dans un immeuble, en plein cœur de Paris et ne sont autres que 7 anciens appartements. Les appartements contiennent donc des cuisines et ne ressemblent en rien à des locaux de bureaux ordinaires. Les anciens appartements se sont alors transformés en grand open space où les pôles d’activités sont mélangés. Les meubles tout comme la décoration ont été choisis par les équipes et l’espace est fleuri une fois par semaine par les salariés, ce qui fait la singularité des locaux de My Little Paris.

Ensuite, My Little Paris a une culture d'entreprise 100% GenY, c’est-à-dire qu’aucun salarié n’a plus de 30 ans, ce qui est chose peu commune. Il existe une culture très forte où l'intégration est clé et passe par des welcome packs avec des cadeaux à l'arrivée, des semaines de formation, des pasta days de bienvenue ou encore des random lunchs pour rencontrer ses voisins. Le but n’est autre que la connaissance de toutes les personnes qui travaillent pour My Little Paris, la bonne ambiance et le sentiment d’appartenir à une entreprise, une culture commune. Il y a également une organisation de la surprise au quotidien qui passe par un fonctionnement avec des projets sous-marins, où 6 ou 7 personnes, différentes à chaque fois, préparent en permanence des surprises pour les autres.

 

My Little Paris, des rituels essentiels

Par ailleurs, pour booster la créativité, My Little Paris a mis en place de nombreux rituels. Il y a énormément de process de créativité, et paradoxalement, c’est le seul sujet qui prend en compte de tels process.

 - On peut tout d’abord citer les « creative mornings » : 1 fois tous les 2 mois, lors d’un petit déjeuner au bureau, une personnalité créative est invitée pour expliquer ses sources d'inspiration. Pénélope Bagieu, François Morin, Apollonia Poilâne ont par exemple été les invités dans les locaux de My Little Paris. Ces « creative mornings » permettent la simulation intellectuelle des équipes qui peuvent alors avoir de nouvelles idées sur leurs propres sources d’inspiration, et ainsi les aider dans leur travail.

- Il y a ensuite des « calls spotteurs » : 1 fois par mois, chacun de nos « spotteurs » du monde entier remontent les tendances de leurs marchés au Japon, à San Francisco ou encore en Corée. Cela permet d’avoir une vision d’ensemble mais aussi d’avoir de nouvelles idées pour le marché français.

- Il y a également des mégalabs qui sont des conférences TEDx, organisées en interne 1 fois par mois dans un théâtre, où est proposé à chacun de parler d'un sujet business, créa ou perso qui lui tient à cœur. Nous nous réunissons au Théâtre de l’Atelier autour de thèmes variés comme la Parisienne au XVIIIe siècle, le marketing de Kanye West…"Les fondatrices croient bien plus aux "rituels" qui soudent les équipes en interne qu’au controle des processus de décision .

 

Cette culture d’entreprise n’aurait-elle pas un impact sociétal ?

À entendre les salariés, il est difficile pour eux d’imaginer retourner travailler dans une « boîte normale » après leur expérience dans ce cadre tout particulier. Les employés qui vivent ça tous les jours et nous pouvons nous demander s’ils ne vont pas avoir envie de mettre en œuvre la même chose avec leur entourage ou au sein même de leurs futures entreprises…

 



POUR ALLER PLUS LOIN

https://start.lesechos.fr/entreprendre/actu-startup/dans-les-coulisses-de-my-little-paris-2660.php

 https://www.challenges.fr/.../management-comment-my-little-paris-casse-les-codes-de-l-e...